Mylène Peyreton découvre la terre en 1968 et se passionne pour cette matière mais il lui faudra attendre, après avoir réalisé, durant plusieurs années des sculptures d’argile patinées sur crue, et explorer les cuissons primitives, 1989 pour installer son atelier.

Alors, elle s’y enferme dix à douze heures par jour et sa boulimie de la terre, va pendant cinq ans lui faire explorer les techniques et réaliser tous types d’objets, passant d’objet utile, voir usuel à la sculpture, et de la sculpture à l’objet.

 

La galerie est portée par l'association Les Inventifs